Ces héros qui s’ignorent mais qui ne sont pas immunisés par la peur.

 

merci

Remerciements à  la fille de Jéröme, pompier volontaire, qui est une citoyenne avant l’heure.

 

MERCI !

Vraiment, vous tous qui êtes là pour nous aider à surmonter cette crise sanitaire, vous êtes en quelque sorte des héros. Tous à notre niveau, nous sommes de petits héros, jusqu’aux mamans de jeunes enfants qui font preuve d’ingéniosité pour que la vie familiale se déroule au mieux.

Il y a des décès chez les policiers, chez les médecins, chez les caissières…. La vie est ainsi, il y a des morts, des vivants, des naissances…

Hommage aux vivants, hommages aux morts qui font leur devoir. Et à leur famille. Respect.

Mais moi, je suis pas très bien formaté pour la compassion, alors je vais juste essayer d’apporter ma contribution pour aider chacun à vaincre ses peurs.

Mark Twain nous a dit «  y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques ». Certes. Néanmoins, les statistiques, ça n’empêche pas de réfléchir.

Voilà où nous en sommes ce 3 avril en France.

Et je ne dis pas que la situation ne puisse pas se dégrader pour ceux qui sont les plus exposés, malheureusement….

Décès de médecins : 5 / 225 000  soit  2 / 100 000

(j’en suis un mais je suis nettement moins exposé qu’un réanimateur)

Décès de policiers et gendarmes 2 / 240 000   soit  0,8 / 100 000

Décès de caissières  1 /170 000 soit   0,5 / 100 000

Décès dans la Population française  7 / 100 000

On pourrait se dire, qu’on est plus protégé quand on est médecin, chargé du respect de l’ordre ou chargé de scanner le prix des bananes … que quand on est dans la population française … mais personne n’y croirait !

Mais non …. ces chiffres ne suffisent pas….

Car ….. 93 % des décès surviennent chez des français de plus de 65 ans…

Et médecins, policiers, gendarmes, pompiers, brancardiers, infirmiers aide soignants, caissières ont moins de 65 ans, du moins, ceux qui sont au boulot : globalement, ces    ….   « jeunes»  de moins de 65 ans, ils représentent 7 % seulement des décès, tout en étant 3 fois plus nombreux que nos vénérables anciens.

On en arrive à ce calcul savant, toujours en attente de validation par le Californian Institute of Technology et le MIT …

Décès  des 15-65 ans : 350 / 66 000 000 /60*100    0,9 pour 100 000

Décès des plus de 65 ans : 4650 / 66 000 000 /20*100   35 pour 100 000

Si j’ai fait une erreur de calcul, merci de me faire parvenir vos observations pour correction en message personnel : Qu’on soit médecin, caissière, policier, on meurt à peu près autant du COVID que l’ensemble de la population de notre classe d’âge. On meurt d’ailleurs presque pas par rapport aux personnes âgées. Respect aux anciens.

Stupéfiant !

Et en fait, même si on a légitimement peur, car on est pas forcément préparé pour ça … on meurt peu quand même. Puisque dans une année, 39 hommes de moins de 65 ans sur 100 000 meurent des seules pathologies cardiaques : 39 pour 100 000

Vous allez me dire … c’est pas fini …. Et vous avez sans doute malheureusement raison.

Dans une perspective optimiste de 10 000 morts en France, on sera à 15 décès pour 100 000 habitants.

Dans une perspective pessimiste de 40 000 morts en France, on serait à 60 décès pour 100 000 habitants.

Notons quand même qu’en 2018, il y a eu 1136 naissances pour 100 000 habitants et 921 décès pour 100 000 habitants. On naît, on vit, on meurt. Tous…

Mais voilà pour les chiffres bruts …. mais n’oublions pas ce que nous a dit Churchill : « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées. »

Et honnêtement, pas plus que la cohorte de 24 patients du Pr Raoult sur la chloroquine, le faible nombre à ce jour des professionnels les plus à risque ne peut permettre de conclusion définitive.

Quand je dis faible, c’est en termes d’analyse statistique. UN, DEUX, MILLE c’est toujours trop. Surtout pour les proches.

Mais ce qui est presque sûr et qui changera peu, c’est qu’On meurt 38 fois moins que nos anciens quand dans nos fonctions on sert nos concitoyens, notre pays.

Le vieux Lion teigneux anglais a dit : Le succès n’est pas final. L’échec n’est pas fatal. C’est le courage de continuer qui compte.

Aujourd’hui, sur le terrain, on ne meurt pas franchement plus que la moyenne des français … mais ça bien sûr, ça risque de ne pas durer si on va vers le pire … Mais si on est tous disciplinés, on ira pas vers le pire. Plus on est exposé longtemps … et de près, plus on risque d’être malade, ça reste certain…

Et aussi, ce qui est sûr, c’est qu’on risque peu de mourir … plus on est jeune.

Tout ceci est une Lapalissade, c’est vrai, on risque peu de mourir quand on est jeune et on risque peu d’être infecté quand on est peu exposé …

Churchill, encore a dit  : « Une pomme par jour éloigne le médecin, pourvu que l’on vise bien. »

Amies caissières, soyez rassurées. Postiers, postières, le courrier est probablement très peu contaminant. Eboueurs, chauffeurs, femmes de ménage, vous rendez-vous compte de la noblesse de votre métier ?

Et donc, amis policiers et gendarmes, quand vous contrôlez vos concitoyens, envoyez plutôt « au charbon » les 15-44 ans qui sont là parmi vous et  qui ont  presque 10 fois moins de risque que vous, les 44-65 ans. Respectez les mesures barrières, rappelez-vous que vous n’intervenez pas en tant que force de  l’ordre mais en tant que force de « prévention de la dégradation de l’état de santé de la population », et que le sourire, même dans une période dramatique, est plus contagieux que le COVID 19 …. Et au pire, divisez par deux votre risque d’exposition…. Demandez simplement, par exemple, aux personnes contrôlées, seulement une fois sur deux, si elles sont en règles et contrôlez les une fois sur deux … vous avez en face de vous des citoyens honnêtes, tout aussi effrayés que vous par ce que nous vivons, ce que nous partageons tous. Qui n’ont pas envie de mourir. Qui ont plutôt bien compris qu’il ne fallait pas sortir.

Et en particulier, ne contrôlez pas les papys et les mamys, car là, c’est vous qui les mettez en danger …. Demandez-leur simplement si personne de leur entourage ne peut aller voir la caissière du supermarché à leur place ….

Courage. Nous allons tous y arriver.

Une réflexion sur “Ces héros qui s’ignorent mais qui ne sont pas immunisés par la peur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s