Le COVID et vous, vos enfants

 

Patrick LaMontagne cartoon for the Calgary Herald January 2020.
Patrick LaMontagne cartoon for the Calgary Herald January 2020.

Quelques vérités médicales pour les familles

La maladie liée au COVID 19

Il s’agit d’une infection de type grippal qui se complique relativement fréquemment d’une pneumopathie. Tous les éléments scientifiques ne sont pas exactement connus mais il semble que 10 à 15 % des personnes atteintes développent un essoufflement et une accélération du rythme cardiaque qui justifie d’appeler le Centre 15. Moins de 2 % doivent être admis en réanimation et moins de 0,5 % risquent de mourir. Ceux ou celles qui risquent de mourir sont  dans 8 cas sur dix des personnes âgées ou des personnes qui ont déjà une maladie pulmonaire, une fragilité immunologique, une pathologie cardiaque. Pas vous.

90 % des personnes atteintes ne présentent que des signes bénins même s’ils sont inconfortables, toux, céphalées, fièvre, fatigue, nez qui coule, mauvais sommeil, perte de l’odorat et du goût…. Ils doivent rester à la maison, respecter les gestes barrières et la distance d’un mètre avec leurs proches, se reposer et prendre du paracétamol. Ils guérissent en 15 jours. C’est potentiellement vous.

Nous ne sommes plus contagieux après

Près d’UN TIERS des infirmières des hôpitaux d’Alsace CONTINUENT à TRAVAILLER bien qu’elles aient été malades, parce qu’elles sauvent leurs concitoyens qui présentent une maladie plus grave.

Enfin, les enfants de moins de 15 ans sont rarement très malades, ont exceptionnellement des complications, et 1 seul enfant dans le monde aurait été hospitalisé en réanimation, et il a guérit (et malheureusement, une adolescente de 16 ans est décédé ce 26 mars en France). Si vous attrapez la maladie, vous avez donc compris que vous ne risquez pas de mettre en danger vos enfants

En revanche, si vos enfants courent partout dehors, eux ils peuvent contaminer des gens fragiles, à risque, donc ils sont eux aussi soumis aux mesures de distanciation sociale, pour protéger tout le monde … et j’imagine bien que le statut d’enfant, le statut d’enfant avec un TDAH ou avec un TED …. est un statut bien difficile à vivre , quand on est confiné  😦    …. tout comme le statut de maman ou de papa :/   …. alors courage, tenez bon!

Quelques notions générales :

  • Les chiffres sont des données froides mais réelles :
  • 90 000 cas testés positifs en Chine 3200 décès
  • 41000 cas testés positifs en Italie, 3400 décès jeudi, ….
  • 11000 cas testés positifs en France, moins de 400 décès jeudi, ….

Les conséquences humaines en Europe seront plus sévères qu’en Chine. Les conséquences en France seront moins sévères qu’en Italie.

Si la politique de protection des personnes en France fonctionne bien (et à 98 % elle fonctionne …) il y aura 2500 ou 5000 ou 10 000 décès … on ne le sait pas. Plus et de manière dramatique si la politique de confinement, la distanciation sociale n’est pas respectée et que les mesures d’hygiène ne peuvent plus être assurées correctement… Moins si on a de la chance ou qu’on travaille bien, tous, chacun à notre niveau.

C’est dramatique…. mais  restons lucides :

  • Le nombre de décès par an en Chine des seules maladies pulmonaires est de 1 000 000 par an …. UN million par an …. Et le COVID a tué 3000 personnes en Chine… Cette maladie est contrôlable.
  • Le nombre de naissance en Italie était en 2018 de 450 000, et il y a aussi des gens qui y meurent chaque année d’autre chose que le COVID, vous savez….
  • Le nombre de décès en France en 2018 était de 608 000, et il a aussi des enfants qui naissent chaque année … 750 000 ….
  • Le nombre de décès par accident de la route que nous pouvons éviter en France du fait de la moindre circulation en période de confinement est de 200 par mois … Et personne n’a jamais dit qu’il fallait arrêter de prendre sa voiture parce que 2398 personnes sont décédés sur la route en 2018…. Il ne faut arrêter de travailler et de vivre. Il faut respecter la distanciation sociale !

Tous ces chiffres invitent à réfléchir. Le problème n’est pas de risquer de mourir du COVID 19 à partir du moment où la distanciation sociale est respectée, qu’on est jeune et en bonne santé et encore moins pour nos enfants puisque 1 seul enfant de moins de 12 ans a été hospitalisé en réanimation dans le monde et il est guérit.

La maladie n’est pas grave au niveau individuel, elle est grave au niveau statistique, elle est grave pour les plus fragiles d’entre nous.

Le message aux inconscients en Italie est : combien de vos papy et mamy voulez-vous tuer ?

Mais si vous devez sortir pour travailler, vous êtes en bonne santé, vous ne risquez pas grand chose, ni vous, ni vos enfants, et rappelez-vous que votre travail est indispensable à la vie de tous.

La maladie est grave parce ce qu’elle est susceptible de mettre à genou le système hospitalier, de tous nous fragiliser financièrement, de déstructurer notre société et la fracturer entre ceux qui adoptent les comportements sociaux altruistes et ceux qui ne pensent qu’à eux. Mais il est facile, ensemble, d’être plus forts que cette maladie et plus forts et humains, individuellement et collectivement. Plus forts pour l’avenir de nos enfants.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s