Paroles de maman 2

prendre_un_enfant_05
Les mamans nous éclairent très utilement par leurs remarques sur la manière de mieux accompagner leur enfant : une histoire clinique très parlante
Voici un petit bout de l’histoire de François,  8 ans qui est scolarisé en CE2.
Il vit en famille
Il est adressé par son médecin traitant du fait de ses difficultés d’apprentissage et d’une légère instabilité.
Quelques éléments de son développement :
une prématurité à 35 semaines
un  petit poids de naissance à 1,800 kg
a des troubles des apprentissages, il est rêveur
une rééducation orthophonique.
Mode de vie : maman se souvient d’avoir été en échec scolaire
puis succès réel en seconde
Les parents ont bien réussi sur le plan scolaire
On note dans ses antécédents :
prématurité, retard de croissance in utéro, 1, 800 kg 35 sem
retard de langage, il a toujours un manque du mot dans le langage oral et dans le langage écrit
motricité globale satisfaisante, mais problème de motricité fine, « se lacer les chaussures, mettre le bouton du jean »
sommeil très profond mais agité
Voici ce que me dit sa maman à l’issue du premier Rendez-vous
Docteur,
 
Suite à notre rendez-vous du 2 février et sur vos conseils, je me suis procurée le livre « Mon cerveau a besoin de lunettes » que j’ai lu avec mon fils.
(je conseille également le livre « Toby et Lucy 2 enfants hyperactifs »)
 
Nous avons même fait le petit test de la page 22. Il en ressort que nous avons répondu par l’affirmative à 6 affirmations concernant l’inattention :
 
–          François prête que peu d’attention aux détails et fait des erreurs d’étourderie,
–          Il a du mal à rester concentré sur une tâche,
–          Il a des difficultés pour planifier et organiser ses travaux sans l’aide de maman,
–          Il met en place des stratégies d’évitement, ou fait à contrecœur ses devoirs avec maman,
–          Si maman ne vérifie pas ses affaires, il a tendance à les oublier (c’est maman qui vérifie le cartable matin et soir),
–          Il lui arrive de rendre feuille blanche à l’école, notamment en vocabulaire à cause certainement de son retard de langage.
 
Enfin, la dernière affirmation concerne l’hyperactivité motrice :
 
–       François remue souvent sur sa chaise les mains, les pieds, se balance et il lui arrive de tomber.
 
 
J’ai aussi lu la documentation sur la scolarisation des enfants TDA/H.
 
Je ne peux pas parler de ce qui se passe à l’école ou pas, j’attends encore le retour du questionnaire transmis, mais en ce qui concerne les devoirs faits à la maison, je me suis rendue compte que j’utilisais déjà pas mal d’astuces pour faciliter la vie de François et la mienne.
 
J’ai installé une routine pour les devoirs à horaires fixes, un peu tous les soirs. Même s’il n’y a pas de travail pour le lendemain, on s’avance, notamment pour les évaluations et les poésies que l’on découpe en paragraphes, plus faciles à « digérer » et on revoit un peu tous les soirs jusqu’à connaître parfaitement. On s’installe dans le bureau tous les deux au calme et je « fais » les devoirs avec lui (j’apprends, voire réexplique ses leçons, ses poésies à l’aide de schémas ou en ajoutant de la couleur sur ce qu’il faut impérativement retenir?,  on lit ses lectures à haute voix plusieurs fois à tour de rôle, j’explique les mots qu’il ne comprend pas, fais apprendre les mots de la dictée par cœur). Bref j’essaie de lui donner une méthode de travail et le goût de l’effort en soulignant ses progrès et ça prend un temps fou.
 
Bien qu’apparemment François s’en sorte plutôt bien à l’école élémentaire, je reste inquiète pour son avenir (entrée au collège et surtout lycée) car il cumule déjà plusieurs troubles DYS et il n’a pas une grande confiance en lui. Je le trouve plutôt fragile sur le plan émotionnel et son père et moi ne savons plus quoi faire de plus pour l’aider et lui rendre confiance en lui. J’ai l’impression que ses efforts et le temps passé à faire les devoirs ne se reflètent pas dans ses résultats scolaires.
 
Nous espérons tous trouver une solution au plus vite pour François, avant son entrée au collège.
 
Cordialement,
 
La maman de François
Les investigations vont se poursuivre dans les semaines qui viennent, avec analyse du profil de comportement comparé école/domicile sur la base du test de Conners, puis évaluation pluridisciplinaire qui s’organise sur deux demi-journées au cours desquelles l’enfant est en observation avec l’éducatrice qui lui propose des jeux d’organisation et de planification, des jeux qui mettent en oeuvre la capacité attentionnelle. Un bilan psychologique est réalisé, WISC IV, TEACH, qui permet de confirmer le diagnostic.
La réalisation antérieure ou ultérieure d’un bilan orthophonique, d’un bilan orthoptique, d’un bilan psychomoteur nous éclaire souvent sur les troubles associés.
Par la suite, sont proposés plusieurs axes de travail :
– Travail avec l’enfant en groupe (médiation sportive, atelier cirque, atelier Poney, travail autour de jeux de société, ateliers de création, médiation scolaire, atelier Réflecto…)
– Implication des parents dans un groupe de développement des habiletés éducatives parentales
– Echanges dans le cadre scolaire sur l’articulation entre la scolarité e le projet de soin, conseils par rapport à des aménagements pédagogiques
– Indication médicamenteuse ou non, avec suivi des effets adverses, de l’évolution staturo-pondérale
– Accompagnement psychothérapique, travail sur l’estime de soi et sur accompagnement des difficultés psycho-affectives
Publicités

Une réflexion sur “Paroles de maman 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s